Indre à vélo

L’Indre à vélo est une cyclo route de 250 km qui part de la source de l’Indre à Saint Priest la Marche pour rejoindre les berges de la Loire à Bréhémont. L’itinéraire longe l’Indre avec des routes de campagne plus ou moins proches du cours d’eau qui font découvrir de nombreux villages charmants, châteaux médiévaux ou Renaissance et se termine en beauté à Châteauroux. 

D’un point de vue pratique le circuit se déroule sur des voies partagées mais peu fréquentées et sur quelques chemins avant l’arrivée à Châteauroux. Le parcours est très bien balisé lors des intersections. Pour les hôtels je vous conseils de choisir des hébergements labélisés  » accueille vélo  » pour plus de facilité.

Je suis partie sur 5 jours. J’ai rallié Azay le Rideau à Châteauroux, ce qui fait 160 km. Mon vélo provient de chez Azay le Rideau Cycles. Il propose des locations de vélo à la journée ou sur plusieurs jours. Par contre il n’y a pas de service pour récupérer le vélo à l’arrivée. Il faudra soit le ramener en train par exemple où passer par un transporteur pour qu’il rapporte le vélo au loueur.  Vous pouvez vous rendre en transport en commun dans les lieux de départs et d’arrivées. Pour ma part habitant dans la région, on m’a déposé en voiture.

Jour 1 : Azay le Rideau - Montbazon 25 km

Château d’Azay le Rideau – Touraine

Le château d’Azay le Rideau est situé entre Tours et Chinon, sur une petite île de l’Indre. C’est à Gilles Berthelot et à Philippe Lesbahy que l’on doit ce bijou architectural de la première Renaissance. Dans le  » Lys dans la vallée  » en 1835, Balzac dira « Le château d’Azay, diamant taillé à facettes serti par l’Indre, monté sur pilotis masqués de fleurs ».

Vous pouvez retrouver mon article dédié au château d’Azay le Rideau par ici. 

Château de Saché / Musée Balzac – Touraine

Le château est situé dans la vallée de l’Indre en Touraine. Il est non loin de grands châteaux comme Azay le Rideau. Il est connu pour avoir accueilli un hôte remarquable : Balzac.

Vous pouvez retrouver mon article dédié au château de Saché par ici. 

Pour cette première journée de vélo, j’avais seulement 25 km à parcourir mais pas moins de quatre monuments à visiter !!  Sur cette journée l’itinéraire longe vraiment bien l’Indre et c’est très agréable. Sur le chemin il y a le manoir de Vonnes, il se visite mais seulement en été. Vous pouvez retrouver mon article dédié au manoir de Vonnes par ici. 

Domaine de Candé – Touraine

Le château de Candé est situé à Monts, non loin des rives de l’Indre. Au XIX ème siècle le Val de Loire accueille une nouvelle élite de financiers et de grands industriels qui vont mener la vie de château. Candé deviendra le château le plus emblématique de cette période. Il bénéficiera d’aménagement très audacieux pour l’époque afin d’apporter de la modernité. Le Domaine de Candé est marqué en 1937, par un célèbre mariage celui du duc de Windsor et de Wallis Simpson.

Vous pouvez retrouver mon article dédié au Domaine de Candé par ici. 

Forteresse de Montbazon – Touraine

Dans la vallée de l’Indre le millénaire donjon de Montbazon est une forteresse à découvrir. En plus de l’édifice, à ses pieds se trouve un village médiéval avec pleins d’activités. La visite se termine même par un tir de machine de guerre.

Vous pouvez retrouver mon article dédié a la forteresse de Montbazon par ici. 

Pour cette première nuit sur l’itinéraire j’ai mené la grande vie en dormant au château de la Tortinière que j’apercevais depuis la forteresse de Montbazon. 

Le château de la Tortinière est un hôtel restaurant 4 étoiles situé dans la vallée de l’Indre en Touraine. Malgré ses allures d’édifice Renaissance la Tortinière date du XIX ème siècle.

Vous pouvez retrouvez mon article dédié au Domaine de la Tortinière par ici

Jour 2 : Montbazon - Loches 39 km

Cette deuxième matinée est vraiment dédiée au vélo j’ai parcouru 39 km avec de très beaux arrêts sur le circuit. Dès le départ, à Veigné il y a un impressionnant ancien moulin et quelques km plus loin une éolienne Bollée. Ensuite l’abbaye de Cormery se découvre depuis la rue, en saison estivale elle se visite ! Vous pouvez retrouver mon article dédié à l’abbaye de Cormery par ici. Un peu avant l’arrivée sur Loches, il ne faut pas oublier de s’arrêter au Pont Romain de Chambourg, construit sur l’emplacement d’un ancien gué romain au XV ème siècle. 

Chédigny

Situé à 11 km de Loches, le village jardin de Chédigny est très connu. C’est le premier et unique village de France, crée en 1998, labellisé «  Jardin Remarquable » 

C’est un jardin à ciel ouvert libre d’accès pour tout le monde. Le village de Chédigny c’est 1000 rosiers dont 270 variétés et 3000 vivaces. Depuis quelques années un nouveau lieu est ouvert : le jardin de curée du XIX ème siècle, on y trouve : plantes médicinales, arbres fruitiers et différentes variétés de fleurs. De plus Chédigny est sur le tracé de l’Indre à vélo et sur une antenne de la Loire à vélo. Elle est dotée d’équipement pour les cyclistes.

Cité Royale de Loches – Touraine

En Touraine, la Cité Royale de Loches a toujours fait chavirer mon cœur, entre l’imposante forteresse médiévale et le doux logis Gothique, ce site est exceptionnel ! Autour d’un monastère fondé au V ème siècle par Saint Ours, se sont installés à la fin du X ème siècle les comtes d’Anjou. Sur un éperon rocheux, ceinturé de 2 km de remparts, deux monuments très différents sont construits durant cinq siècles du XI ème au XVI ème siècle.

Vous pouvez retrouver mon article dédié à la Cité Royale de Loches par ici. 

Loches – Touraine

Ville du sud de la Touraine, Loches et sa Cité Royale sont vraiment des incontournables, au patrimoine très riche. Une partie de Loches est édifiée sur un promontoire rocheux, dominant la vallée de l’Indre. L’emplacement de cette cité n’a pas été fait au hasard, elle se situe au croisement de deux anciennes voies Romaine.

Vous pouvez retrouver mon article dédié à la ville de Loches par ici. 

J’ai dormi à Loches et mon hôtel  » le George  » longe l’Indre. Depuis sa belle terrasse nous avons vu sur la rivière et le jardin publique de la ville. Ma chambre était spacieuse et j’avais même une imposante cheminée en pierre. 

Jour 3 : Loches - Buzançais : 54 km

C’est la plus grosse journée vélo de mon périple. Je pense que c’est le jour ou on s’éloigne le plus de l’Indre. J’ai fait de nombreux arrêt visite pour rythmer tous ses km. 

Châtillon sur Indre

Le donjon de Châtillon est le plus ancien donjon cylindrique voûté de France. C’est Henri II Plantagenet qui reconstruit les fortifications. Du château fort il reste le donjon et quelques fortifications. Autrefois couvert d’un hourd et d’une toiture, au XVI ème siècle son toit à disparu. Le sol en dallage calcaire sert de couverture. Depuis le haut du donjon de 30 mètres la vue sur la ville est imprenable. Le logis royal est construit dans l’enceinte du château fort au XIII ème siècle. Sa terrasse est monumentale.

Il est démantelé à la fin du XVIII ème siècle. Aujourd’hui la commune est propriétaire de chaque bâtiment, un gros projet de restauration va arriver dans les prochaines années.
L’église Notre Dame fondée au X et XI ème siècle est en réalité une collégiale jusqu’au XVIII ème siècle. La nef est terminée à la naissance du gothique. Ses voûtes culminent à environ 20 mètres.

Palluau sur Indre

Le château de Palluau, ancienne forteresse royale du XII ème siècle ne se visite malheureusement plus. L’église Saint Sulpice qui était une collégiale dédiée a Saint Sébastien au XII ème change de nom en 1801. Il y aura différentes phases de travaux au XV, XVI et XVII ème siècle. On y trouve une belle collection de statues polychromes et de magnifiques claustras qui ornent le chœur de l’église et isolent les chapelles.

Le prieuré Saint Laurent de Palluau est reconnu pour ses peintures de l’époque romane. Il est fondé entre la fin du XI ème et le début du XII ème siècle. Le prieuré est dédié à Notre Dame puis au XV ème siècle à Saint Laurent. Il dépendra de l’abbaye voisine de Saint Genou jusqu’au XVIII ème siècle. A la révolution, il est vendu comme bien national et devient des logements. C’est Léon Baudry qui le sauve de l’oubli en 1977.

Saint Genou

L’église bénédictine romane date du début du XII ème siècle. Elle abrite les reliques de Saint Genou. Ses chapiteaux sculptés sont remarquables. Le village mérite aussi une visite : lavoir, canal…Rabelais viendra ici, la maison ou il séjourna porte son nom. Saint Genou a aussi un passé dans l’industrie de la porcelaine. En 1845, un gisement d’argile blanc est découvert ensuite plusieurs usines se sont développées. Un petit musée présente ce savoir faire.

Deuxième hébergement de rêve de mon séjour : Le château du Boisrenault est un bel édifice néo-gothique situé dans la campagne de Buzançais. Il propose depuis de nombreuses années des chambres d’hôtes pour une immersion dans la vie de château.

Vous pouvez retrouver mon articlé dédié au château du Boisrenault par ici

Jour 4 : Buzançais - Châteauroux : 34 km

Dernière journée à faire vraiment du vélo de mon périple sur l’Indre à vélo. Entre Buzançais et Châteauroux je me suis peu arrêtée, j’ai tracé pour arriver le long des rives de l’Indre au pied du château Raoul. En quelques coups de pédale à travers la nature ou en ville on arrive à l’abbaye de Déols. 

Abbaye de Déols – Indre

L’abbaye de Déols fût pendant sa période de gloire l’église la plus grande et importante du Berry. L’édifice roman disposait d’un décor très riche.

Vous pouvez retrouver mon article dédié à l’abbaye de Déols par ici.

Château Raoul – Indre

Le château Raoul est le symbole du pouvoir local depuis les origines de la ville de Châteauroux auquel il donne son nom. Il appartient depuis 1792 au département. Le monument se visite en été sur réservation auprès de l’office de tourisme de la ville.

Vous pouvez retrouver mon article dédié au château Raoul par ici.

Mon hébergement  » Le Fassardy «  était situé en plein centre ville. C’est un ancien hôtel particulier du XVIII ème siècle. Le jardin est vraiment magnifique. Mon repas provient du délicieux restaurant  » Le Petit Bouchon « . 

Jour 5 : Châteauroux visite de la ville en vélo et à pied

Pour cette dernière journée j’ai découvert Châteauroux en vélo pour les lieux les plus éloignés du cœur de ville et ensuite à pied. 

Châteauroux est située dans la province du Berry, plus précisément dans le département de l’Indre. Plutôt méconnue, la ville bénéficie d’un riche patrimoine et de nombreux jardins. C’est la ville avec le plus d’espaces verts pour le nombres d’habitants de la région Centre Val de Loire. Elle fût une cité médiévale, une cité industrielle et même une base américaine.

Vous pouvez retrouver mon article dédié à Châteauroux par ici.

Ce voyage sur l’Indre à vélo a été réalisé en collaboration avec le CRT de la région Centre Val de Loire, les ADT de la Touraine et de l’Indre que je remercie sincèrement. Merci également aux Offices de Tourisme, Châteaux, et autres sites découverts pour leur accueil et leur gentillesse !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.