Château du Rivau - Touraine

Le château du Rivau, est méconnu pourtant il a tout d’un grand château de la Loire ! Il est l’exemple parfait d’un domaine médiéval complet. Cette demeure défensive et harmonieuse, se découvre au travers de ses 14 jardins enchanteurs. C’est ici que Jeanne d’Arc viendra avant le siège d’Orléans en 1429, pour y quérir des chevaux d’équipages. Les écuries royales du Rivau fournissent les étalons de guerre pour le roi.

#HISTOIRE DU CHATEAU

Le domaine est marqué par la présence des seigneurs de Beauvau, une famille angevine, proche des comtes d’Anjou, qui s’alliera au XV ème à la famille royale. Une maison forte est déjà présente sur les lieux dès le XIII ème siècle. En 1442, Pierre de Beauvau ( Grand chambellan et conseiller de Charles VII ), va fortifier son château avec l’autorisation du roi. Son château prend la forme d’un quadrilatère flanqué de tours , entouré de douves sèches et équipé d’un pont levis.

Son petit fils, François de Beauvau ( capitaine de François 1er ) souhaite transformer les écuries en bois en écuries monumentales. Mais c’est son descendant Gabriel de Beauvau, qui, sous le règne d’Henri II, vers 1550, lance les travaux des écuries royales en pierre, dans un style innovant.

Pendant la Renaissance, le château du Rivau est une place importante en Touraine. Les seigneurs du Rivau, transforment le château en une résidence d’agrément. Rabelais cite le monument dans Gargantua.

Jacques III de Beauvau, élève le domaine en marquisat, mais il sera dessaisi de ses terres en 1693. Par chance, le château est épargné par le Cardinal de Richelieu, qui cherche des pierres pour la construction de sa cité idéale. En 1714, la château passe à la famille Le Sesne de Ménilles, mais suite a leur rapport avec les cercles jansénistes, ils s’exilent au Pays Bas.

Le domaine devient la propriété en 1768, du marquis Michel-Ange de Castellane, seigneur de Villandry, il va rester dans la famille jusqu’en 1796. Le château du Rivau, entre dans un long sommeil, et servira de lieu de stockage pour le blé. Il est classé au Monument Historique en 1918. C’est en 1993, que la famille Laigneau, commence une restauration complète du château et de son domaine. Elle dura 20 ans !

#LES JARDINS

Le jardin du château du Rivau est classé  «Jardin remarquable »   , c’est également un conservatoire de 500 variétés de roses parfumées et de légumes de la région Centre. Il est composé de 14 jardins ( potager de Gargantua, jardin de la princesse Raiponce…) qui évoque une atmosphère de contes de fées. La floraison va d’avril à octobre et chaque jardin a un thème de couleur. De nombreuses œuvres d’art contemporaines sont présentées dans le jardin. Ces œuvres contribuent à métamorphoser les jardins en un monde merveilleux, de légende et de conte de fées.

#L’INTÉRIEUR DU CHÂTEAU

Il est différent des châteaux traditionnels, et n’a pas vraiment de  » pièce historique ». Au Rivau, un dialogue s’installe entre les œuvres d’arts anciennes et contemporaines. Tous les ans, des artistes d’art contemporain, s’inspirent de l’imaginaire du château pour créer des œuvres. Toutes les salles sont équipées de cheminées monumentales, les plafonds et sols sont quasiment tous d’époque. Durant la visite de l’intérieur, une salle est dédiée à Jeanne d’Arc, avec une importante collection d’objets divers, liés a son culte.

Pour préparer votre visite au château du Rivau rdv par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *