Château de la Chezotte – Creuse

Le château de la Chezotte est situé dans la zone de la Marche. Il est construit sur le plan type des manoirs Marchois. C’est un véritable château fort tout en élégance.

La partie la plus ancienne de la Chezotte est la chapelle qui date du XIII ème siècle. Elle est édifiée à quelques dizaines de mètres du château actuel. Accolé à cette dernière, il y a un porche fortifié, avec une porte piétonnière et charretière surmontée d’une galerie.

C’était peut être des bâtiments appartenant à un château antérieur. Des études sont en cours. Le château que nous découvrons aujourd’hui est construit à la fin de la guerre de Cent Ans au XV ème siècle, pour le trésorier des comtes de la Marche : Jacques de la Ville. Il subira d’ailleurs un procès au même titre que d’autres célèbres trésoriers. La Chezotte est située dans un vallon, c’était plus un symbole de réussite qu’un château défensif.

Au XVI ème siècle, différents bâtiments, aujourd’hui disparus sont décris : pont levis, tour ronde, pigeonnier, étable.. Le chemin de ronde ininterrompu soutenu par des croix de saint André est unique. Les seuls aménagements que le château va connaître, datent du début du XX ème siècle avec l’ouverture de fenêtres et portes pour plus de confort.

Nous visitons les pièces qui sont utilisées par le propriétaire. Dans la salle à manger on découvre un imposant coffre à grains. Ensuite la grande salle est décorée au début du XX ème siècle par des boiseries peintes dans le style néo-gothique. Après avoir gravi les trois étages et 97 marches de la tour d’escalier, on découvre la charpente du XV ème siècle.

La Chezotte dispose d’un parc de huit hectares. Des douves protègent le château et il y avait un très grand étang, aujourd’hui en parti asséché. Le parc à l’anglaise est aménagé à partir de la fin du XVIII ème siècle. Des nouveaux arbres sont toujours plantés. Sur ses quatre hectares il y a des essences très diverses : séquoia, hêtre, chêne…

Pour préparer votre visite au château de la Chezotte rdv par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *