Prieuré du Louroux - Touraine

Le village du Louroux est connu pour ses étangs mais il possède aussi un magnifique prieuré du XI ème siècle.

Il est fondé au XI ème siècle. Le monastère bénédictin était l’un des neuf prieurés de l’abbaye de Marmoutier.  Au XIII ème siècle Hugues des Roches, abbé de Marmoutier le restaure et construit de nouveaux bâtiments. Il en fait un lieu clos. Un siècle plus tard la muraille sera renforcée. A l’époque féodale l’enceinte fortifiée était équipée d’un pont levis et d’un pont dormant. 

Au Moyen Age il y avait également une grande salle dont il reste uniquement des vestiges. Au XVI ème siècle avec le départ du régime commendataire, il va devenir un établissement agricole. Il passe sous l’administration de l’archevêché de Tours au XVIII ème siècle. Aujourd’hui le prieuré du Louroux appartient à la commune du même nom.  

# L’Église 

L’église du prieuré dispose d’un clocher quadrangulaire roman. Elle est composée d’une nef unique avec une voute lambrissée. Le chœur date du XVIII ème siècle. Les patrons de la paroisse sont Saint Sulpice et Antoine le Grand. Deux belles statues de ces personnages sont présentes dans la base du clocher. L’église est accessible lors des visites guidées du village en été. 

# Grange dimière

La grande grange gothique date de la fin du XV ème siècle. Sa couverture a deux versos en pente raide est impressionnante. Elle est composée de trois étages avec une pièce unique. Au rez de chaussée, il y a la salle capitulaire, ou les moines organisent la vie du prieuré. Ensuite, le premier étage accueille le dortoir. Un passage relié la grange au clocher de l’église. Le deuxième étage servait pour entreposer les récoltes.  

# Logis du prieur

Le logis a des allures de manoir voir de château ! C’était la demeure du prieur qui dirigait l’établissement. Le bâtiment date du XVI ème siècle et la tour polygonale abrite l’escalier. 

# La Fuye

L’impressionnant pigeonnier du prieuré est construit en dehors de l’enceinte fortifiée. Il fait 8 mètres de diamètre. Le pigeonnier date du XV ème siècle, il est composé d’un toit en poivrière avec trois lucarnes. A l’intérieur, l’édifice garde son arbre tournant central et son échelle d’origine. Il est composé de 1600 boulins ! Les trois derniers rangs de niches sont en poteries à orifices circulaires. C’est assez rare mais leur utilisation est inconnu. 

# L’étang des roseaux

Le plus grand étang du Louroux fait 55 hectares, c’est l’étang des roseaux. On le doit aux moines qui construisent une digue au XI ème siècle. Il est possible d’en faire le tour et un observatoire permet de découvrir la faune et la flore du lieu. Dans le village, il y a un très beau pont gothique avec 3 arcs brisés. L’eau arrive de l’étang des roseaux pour finir dans les douves du prieuré. 

Pour préparer votre visite au Prieuré du Louroux rdv par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *