Château de Ormes - Vienne

Propriété d’un ministre de Louis XV, le château des Ormes fût un important centre intellectuel des lumières.

Le domaine des Ormes est connu depuis le XV ème siècle. On doit la construction du château actuel dans la seconde moitié du XVII ème siècle, à la famille Pussort, qui était proche de Colbert. L’édifice est alors composé de sept pavillons avec celui du centre couronné d’une dôme et d’un lanternon. Un jardin a la Française est également créé pendant cette période.

Après plusieurs propriétaires, le château est acheté en 1729 par le comte Marc Pierre de Voyer de Paulmy d’Argenson. C’est un conseiller d’état, chancelier du duc d’Orléans et ministre de la guerre de Louis XV, de 1742 à 1757. Il va entreprendre des modifications et agrandissements du château en 1751 dans un style rocaille. C’est son fils le marquis de Voyer qui achève les travaux en 1783.

Suite à des rivalités avec la favorite du roi : Mme de Pompadour. Il tombe en disgrâce en 1757 et vient vivre son exil au château des Ormes. Le comte d’Argenson et le marquis de Voyer seront des amis des philosophes. Les plus grands esprits du XVIII ème siècle viendront ici. La partie centrale du château va être reconstruite dans un style éclectique mais faute de moyen elle est détruite en 1823. C’est le 8 ème comte d’Argenson qui va la reconstruire à la fin du XIX ème siècle.

# Grand vestibule

C’est la première pièce que l’on découvre en entrant : une imposante galerie de 60 mètres avec un dallage de marbre blanc et noir qui dessert les différents espaces du château. Le vestibule est le lieu d’exposition d’une grande collection de verrous et serrures du XVII et XVIII ème siècle.

# Les cuisines

Au château des Ormes on visite deux cuisines d’époque très différentes avec une cuisinière en fonte de cinq mètres de long et dans l’autre un potager en pierre avec cinq feux du XVIII ème siècle. Dans la salle à manger de magnifique panneaux de stuc-marbres ocre jaune, vert campan et rosé ornent les murs.

# Les salons

On visite également trois beaux salons décorés avec goût : le salon bleu et son mobilier Louis XV. Le grand salon qui est au centre du château et l’ancien salon de musique devenu salle de billard.

Le château cache deux trésors : une sublime bibliothèque qui abritait la collection de livres du comte d’Argenson, aujourd’hui léguée à la bibliothèque de l’arsenal à Paris. L’autre trésor fût découvert en 2001 c’est un des plus grands herbiers de collection privée en France. Le marquis Marc René Marie d’Argenson qui a commencé à le constituer en 1804. Il regroupe plus de 3000 spécimens de plantes de toutes provenances sur 85 volumes.

# Canot Suzette II

Dans les dépendances du château, se trouve un objet bien particulier classée aux Monuments Historiques. C’est Suzette II le plus ancien canot automobile connu. Il date de 1902 et il fût retrouvé par le propriétaire actuel lors de travaux.

Pour préparer votre visite au château des Ormes rdv par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.