Château de Langeais - Touraine

Non loin de la Loire, le château de Langeais impressionne, c’est une forteresse remarquable. Mais une fois dans le parc de l’édifice c’est un tout autre visage qui se dévoile aux visiteurs. Le château de Langeais est connu pour avoir accueilli un célèbre mariage, celui de la duchesse Anne de Bretagne et du roi de France Charles VIII.

#UN PEU D’HISTOIRE

A la fin du X ème siècle le comte d’Anjou Foulques Nerra décide d’étendre ses terres vers l’Est est donc de s’emparer des terres de son rival, Eudes 1er comte de Blois,Tours et de Chartres. Sa première conquête sera le château de Langeais. Il va construire sur un promontoire rocheux une forteresse afin de verrouiller l’accès à la Loire. De cette construction à deux niveaux, il reste des ruines du donjon, des remparts et de la chapelle.

Le château de Langeais entre dans le domaine des rois de France en 1206. Il est situé dans une position stratégique, pendant la guerre de Cent Ans, Charles VII décide de la destruction du monument. Le donjon de Foulques Nerra sera épargné. Son fils Louis XI ordonna la construction d’un nouveau château en 1465. Il choisit de le reconstruire afin de sécuriser l’accès à la Loire et donc la ville de Tours, et aussi pour afficher son pouvoir. C’est son ami et conseiller Jean Bourré qui est chargé de construire le château.

Les conseillers de Louis XI, organisent après son décès, le mariage de son fils avec la duchesse de Bretagne afin de rattacher le duché au Royaume de France. A l’aube du 6/12/1491, le mariage de Charles VIII et d’Anne de Bretagne est célébré en petit comité avec seulement 15 témoins. La discrétion du mariage est au fait que les deux époux sont déjà mariés de leurs côtés. Anne de Bretagne est mariée par procuration au futur empereur du Saint Empire Romain Germanique ; Maximilien de Hasbourg. Charles VIII lui est fiancé à Marguerite d’Autriche, la fille de Maximilien ! Le contrat du mariage stipule que la duchesse apporte à son mari le duché et elle s’engage si son mari meurt à épouser son successeur, le nouveau roi de France. Chose faite ! Car en 1498 Charles VIII meurt accidentellement, Anne épouse son successeur le duc d’Orléans : Louis XII.

Après le célèbre mariage le château de Langeais reste dans le domaine royal pendant plusieurs siècles, tout en étant concédé à divers proches de la couronne. En 1765 , il est acheté par le duc de Luynes. Par la suite il sera la propriété de Christophe Baron, un collectionneur passionné. Mais la renaissance de Langeais, commence en 1886 quand Jacques Siegfried l’achète. Pendant 20 ans il va compléter le mobilier, refaire les sols avec des inspirations de motifs médiévaux pour redonner au château son faste d’antan. Cet homme passionné par la préservation du patrimoine va en faire une demeure princière de la fin du XV ème siècle. Il fait don de son château en 1904 à l’institut de France, qui détient toujours le château et le conserve.

Le château de Langeais, c’est un château à deux visages différents, l’un du Moyen Age, l’autre d’une première Renaissance. Du côté de la ville c’est une imposante forteresse flanquée de plusieurs grosses tours, avec un chemin de ronde couvert sur mâchicoulis et deux ponts levis ( piétonnier et cavalier ). Le château de Louis XI ne subira jamais d’attaque, sa destination défensive compose avec des aménagements luxueux pour l’époque. Du côté jardin, c’est une résidence agréable à vivre, avec plus d’ouvertures et quelques sculptures aux dessus des ouvertures. Langeais est un bel exemple de l’architecture entre le Moyen Age et la Renaissance.

#INTÉRIEUR

Les seigneurs du Moyen Age, vont de château en château, le mobilier est mobile : les coffres sont très utilisés et facile à transporter, les tables sont composées de tréteaux pour se dresser et démonter rapidement…Après cette période les seigneurs vont se sédentarisés, le mobilier s’adapte à ce changement et ce transforme pour s’adapter à ce nouveau mode de vie. Jacques Siegfried va recréer au château de Langeais avec des spécialistes, le cadre de vie d’un grand seigneur de la fin du Moyen Age. Le mobilier raconte l’évolution et les mutations du mode de vie de cette période.

#TAPISSERIE

Si le château à un trésor ce sont bien ses tapisseries ! Les tapisseries connaissent un essor au XIV ème siècle, elles ont un rôle de décor, mais elles isolent aussi les murs froid des logis. Ces décors changent au gré des humeurs du seigneur, elles mettent en valeur le goût, la richesse et le prestige du commanditaire. Les seigneurs sont nomades et on toujours beaucoup de tapisseries. La collection du château de Langeais compte 36 œuvres entières ou fragmentaires. Elles représentent des sujets végétales, des scènes religieuses ou mythologique. Les tapisseries proviennent de Paris, d’Arras, d’Aubusson ou de Bruges.

Sous une belle charpente, on découvre la pièce maîtresse des collections du château : la tapisserie des Neuf Preux. Cette dernière est tissée vers 1530, le château possède sept des neuf pièces qui composent cette tapisserie. C’est l’ensemble le plus important de ce type conservé au monde ! Les Preux sont des exemples proposés à la société chevaleresque : ils symbolisent le courage, la fidélité et la loyauté.

Trois d’entre eux proviennent de l’ancien testament : David, Josué et Judas Macchabée, trois autres proviennent de l’antiquités : Hector, Alexandre et César. Les trois derniers sont des personnages des temps modernes : Arthur, Charlemagne et Godefroy de Bouillon.

# ATELIER DU LISSIER 

Cette année une nouvelle pièce a ouvert au château : c’est l’atelier du lissier. Le monument dispose d’une belle collection de tapisseries du XV ème et XVI ème siècle. Dans cette salle grâce au métier à tisser, outils et écheveaux de laine, le visiteur découvre cet art et l’histoire de la tapisserie. 

# SALON DU MARIAGE

Nouveauté également de cette année, le mariage royal D’Anne de Bretagne et de Charles VIII est raconté par Stéphane Bern. Cette animation est présentée aux visiteurs depuis plusieurs années mais la scénographie vient d’être renouvelée avec la voix du passionné de patrimoine. Vous découvrirez l’histoire du rattachement du Duché de Bretagne au royaume de France. 

Pour préparer votre visite au château de Langeais rdv par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *