Château de Meung sur Loire - Loiret

Le château de Meung sur Loire est un édifice aux deux visages, l’un du XIII ème siècle, l’autre du XVIII ème siècle. Ce sera la résidence des évêques d’Orléans : 53 évêques et 6 cardinaux passeront par ici.

Au VI ème siècle, Saint Liphard fonde sur le site un ermitage qui deviendra un monastère. Le 1er château appelé «  Les tours Manasses » est construit au XII ème siècle, accolé à la collégiale. Ensuite au XIII ème siècle, l’évêque Manasses de Seignelay fait construire un nouveau château aux allures de palais. Il est de forme rectangulaire : 50 mètres de long pour 12 de larges avec 4 tours d’angles. Les évêques d’Orléans vont faire du château leur résidence privilégiée.

Lors de la guerre de 100 ans, le château est occupé par les Anglais. Jeanne d’Arc et Jean d’Alençon viennent le libérer en avril 1429. Situé à mi chemin entre Paris et le Val de Loire, le château est une étape pour les souverains. Suite aux Guerres de Religions le monument est endommagé. Des travaux sont lancés en 1618. Un palais épiscopale va être construit à Orléans au XVII ème siècle. Le château de Meung sur Loire perd son titre de résidence principale des évêques.

En 1770 , l’évêque Jarente de la Bruyère, un ami du duc de Choiseul est exilé par Louis XV dans l’édifice. Il va lancer de grand travaux pour retrouver le faste de Versailles le long de la Loire. De beaux jardins vont être créés, et le château va être agrandi dans le style néo-classique. A la Révolution le monument est vendu comme bien national. Le baron de Couteulx du Molay l’achète. Il reste dans la même famille jusqu’en 1859. Le château deviendra un pensionnat de jeunes filles pour connaître ensuite différents propriétaires. Depuis 2010, les propriétaires actuels œuvrent grandement à la restauration de l’édifice.

# LA VISITE

Salle des gardes

Cette pièce du XIII ème était utilisée comme sas pour filtrer les entrées du château. Plus tard elle servi aussi de salle d’apparat, grâce à sa superficie : 130 m² . Les voûtes en croisées d’ogives sont en forme de Y. Seulement deux autres endroits en France ont des voûtes similaires. Elles culminent à 10 mètres.

Chapelle

C’est l’évêque Louis Sextius Jarente de la Bruyère exilé par Louis XV dans son château, demande sa construction. La chapelle néo-classique de forme ronde est édifiée en 1780. Au sol, le parquet est en forme d’étoile pour rappeler l’étoile qui guide les rois mages.

Chambre de Madame de Pilles

C’était la sœur de l’évêque Jarente de la Bruyère. Elle est aménagée au XIII ème siècle avec un beau lit à la Polonaise.

Bibliothèque

La bibliothèque du château est aménagée à la fin du XVIII ème siècle dans le style directoire. A l’époque, les œuvres d’une bibliothèque sont réparties en 5 catégories : histoire, belle lettre, science et les arts, législation et jurisprudence ainsi que la théologie.

Grande cuisine

Une cuisine médiévale est située dans une des tours du château, celle-ci est créée au XVII ème siècle. La grande cuisine du château est accolée à la sacristie de la chapelle, une fenêtre transportait les odeurs.

Salle de bain des évêques

L’appartement des bains est aménagé à la fin du XVIII ème siècle. Les plans s’inspirent des salles de bain de l’antiquité. Une machine hydraulique permet de monter l’eau dans les étages.

Caves et charpente

La visite du château de Meung sur Loire vous transporte de la charpente jusqu’aux caves. Les caves ont servi de cellier, de lieu de protection mais aussi de souterrains prisons et de salle de torture. Le poète François Villon y est enfermé en 1461 pendant 4 mois. Il sera libéré sur ordre de Louis XI.

Pour préparer votre visite au château de Meung sur Loire rdv par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.