Château de Mesaly - Loir et Cher

Le château de Meslay est situé dans le nord du Loir et Cher, à quelques kilomètres de Vendôme. L’édifice du XVIII ème siècle, remplace une forteresse du XV ème siècle. Meslay appartient depuis 1719 à la même famille !

# UN PEU D’HISTOIRE

A l’emplacement du château actuel, se trouvait une forteresse entourée de douves et équipée d’un pont levis, au XV ème siècle. En 1589 Henri IV viendra dans ce château lors du siège de Vendôme. Cette forteresse finira par être détruite pour laisser place au château actuel.

François de la Porte de Fréraucourt achète le vieux château en 1719. Il décède une dizaine d’année après, sans faire de modification. C’est en 1732 que Jean François de la Porte demande à l’architecte Jules Michel Hardouin ( neveu d’Hardouin Mansart ) de reconstruire un château. L’édifice de style régence est très symétrique avec au centre un avant corps décoré de trois mascarons. Le toit en belvédère date de la fin du XIX ème et du début du XX ème siècle.

Le monument est composé d’un sous sol qui sert de cuisine sur 400 m², au premier étage ce sont les salons de réception. Ensuite au second et au troisième il y a les chambres familiales et sous le toit les chambres de services.

Dans la cour d’honneur les pavillons ont une apparence symétrique mais ils ne datent pas de la même époque. Le pavillon de l’horloge date de l’ancien château du XV ème siècle et le pavillon du cadran du XVIII ème siècle.

# LA VISITE DE L’INTÉRIEUR

La visite de l’intérieur du château est guidée et permet de découvrir les sublimes salons. Le grand salon est composé de mobiliers et de décors du XVIII ème siècle. Par le biais de quatre tableaux on en apprend davantage sur les membres de la famille les plus influents. L’histoire d’ Anne Louise Félicité qui se déroula pendant la révolution est particulièrement touchante. La salle à manger fût remaniée dans les années 1820/40 par Hippolyte de la Porte dans un style régence. La salle du billard cache un véritable trésor, un calendrier solaire sur parquet ! Il est donc incrusté dans le sol et composé d’une ligne de clous en cuivre. Le calendrier fait 7 mètres au sol.

La visite se termine par les cuisines en sous sol  sur plus de 400 m².

Un premier pigeonnier est mentionné en 1579 mais il sera détruit par Pierre Jean François de la Porte ( le commanditaire du château actuel ). Il va le faire reconstruire en 1748 dans la cour nord des communs au milieu de la basse cour. Le pigeonnier est composé de 300 boulins en 12 rangs. Son toit est composé de tuiles et décoré de quatre lucarnes.

Dans les communs on découvre également une salle avec un tour à pilier et un pressoir en cage circulaire. Et depuis cette année des voitures hippomobiles familiales sont présentées aux visiteurs !

Pour préparer votre visite au château de Meslay rdv par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *