Château de Compiègne – Oise

Le château de Compiègne est le plus grand château néo-classique de France. Ses décors et son mobilier sont de style second empire. L’édifice est un des trois plus importantes résidences royale et impériale du pays.

# HISTOIRE

Dès la dynastie Mérovingienne, un «  palais royal » existe à Compiègne mais son emplacement exact est inconnu. Charles V achète une terre à l’intérieur de la ville et fait construire le monument. Le château actuel est édifié au XIV ème siècle sur l’ancien rempart de la ville. Il sera modifié au fil du temps mais gardera un aspect médiéval jusqu’au XVII ème siècle.

C’est sous Louis XV que date le château néo-classique d’aujourd’hui. Il charge son architecte Ange Jacques Gabriel des travaux. Son successeur Louis XVI va continuer le chantier : aile qui donne sur le parc, péristyle, salle des colonnes. Suite à la Révolution le mobilier est dispersé en 1795.

Après avoir accueilli un prytanée militaire et l’école des arts et métiers, Napoléon 1er décide de rendre au château de Compiègne sa fonction d’origine. Des travaux sont lancés de 1808 à 1810 avec des nouveaux décors et mobiliers. Sous Napoléon III, le monument devient un haut lieu de vie de la cour et d’exercice du pouvoir. Avec l’impératrice Eugénie, ils organisent les  » séries  » , ou une centaine d’invités séjournent à la semaine au château. A partir de 1874 différents musées sont créés dans le monument.

# LA VISITE

Le château de Compiègne est composé du musée du second empire, du musée de l’impératrice et du musée national de la voiture. L’incontournable est la visite des appartements royaux et impériaux.

Salon des cartes

Cette salle aura connu différents usages avant d’être remeublée sous le second empire. Elle servait de lieu des présentations à l’empereur. Les grandes cartes représentent la forêt de Compiègne.

Bibliothèque

Les beaux décors en acajou et bois doré sont réalisés en 1808. Napoléon 1er aime y étudier et en fera son cabinet de travail. Les ouvrages de l’empereur furent dispersés. Ceux qui sont aujourd’hui dans la bibliothèque sont un prêt de la bibliothèque nationale.

Galerie de bal

Son aménagement date du 1er empire. Les peintures évoquent les principales batailles de Napoléon 1er. Ses dimensions sont impressionnantes : 45 mètres de long, 13 de large et 10 de haut. Lors des séries organisées par Napoléon III, la galerie de bal sert de salle à manger d’apparat. Lors de la 1er guerre mondiale elle devient un hôpital militaire.

Chambre de l’impératrice

Cette pièce est transformée en chambre à coucher pour Joséphine mais elle ne viendra jamais à Compiègne. La seconde épouse de Napoléon Bonaparte, Marie Louise y séjourne lors de leur mariage. Le thème des décors est l’abondance et la fécondité. C’est la plus somptueuse du palais.

Chambre de l’empereur

Sous Louis XVI, cette pièce était le cabinet de la poudre. Les décors matérialisent le pouvoir du régime. L’ensemble des décors furent détruits lors d’un incendie en 1919. Ils seront reconstitués tout comme le lit à baldaquin.

Pour préparer votre visite au château de Compiègne rdv par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.