Château de Chantilly – Oise

Le château de Chantilly fût la propriété d’illustres personnages. Le dernier d’entre eux, le duc d’Aumale va faire du château un écrin pour son immense collection d’œuvres d’art. 

# HISTOIRE

Au X ème siècle, le premier château de Chantilly appartient à la famille le Bouteiller de Senlis. Ensuite au XIV ème siècle, le chancelier du roi Charles V, Pierre d’Orgemont fait construire une forteresse composée de sept tours rondes. Il en reste les soubassements du grand château et la base des tours qui se prolongent dans les douves. Depuis l’achat du château par Pierre d’Orgemont en 1386, le château se transmet toujours entre branche de la même famille. Le dernier Orgemont, sans héritier direct partage son héritage entre ses neveux.

Guillaume de Montmorency devient propriétaire de Chantilly. Son fils Anne de Montmorency, connétable de France sous François 1e , transforme le château médiéval en un château de la Renaissance. En 1560, le petit château est construit, il est aujourd’hui la partie la plus ancienne du château. Henri II de Montmorency se révolte contre Richelieu et va finir par être exécuté. Son château entre dans le domaine royal entre 1632 et 1643. L’édifice est restitué à la famille et devient la propriété des Bourbon Condé. Louis II de Bourdon Condé, dit le grand Condé, grand prince du siècle de Louis XIV va mener une vie mondaine au château. Il va entre autre faire redessiner le parc par André le Notre.

Par la suite, Louis Henri de Bourbon, prince de Condé fait construire les grandes écuries, crée une manufacture de porcelaine et redécore les appartements du petit château. Le dernier des princes de Condé, Louis Joseph fait construire en 1769 le château d’Enghein. Lors de la révolution le petit château devient une prison et le grand château est rasé en 1798. Son petit fils le duc d’Enghein va être exécuté sous ordre de Napoléon Bonaparte en 1804.

Louis Henri Joseph, prince de Condé sans héritier, lègue ses biens à son filleul Henri d’Orléans, duc d’Aumale en 1830. C’est le cinquième fils du roi Louis Philippe. Il va faire reconstruire le grand château, rasé à la révolution afin d’installer ses collections exceptionnelles. Le duc d’Aumale aura pour but d’embellir et de restaurer le château. Il n’a pas d’héritier direct et fait le choix de léguer ses collections et le château à l’institut de France. Dans son testament, il précise qu’aucune des œuvres ne devra quitter Chantilly et que leurs dispositions restent identiques au XIX ème siècle.

# VISITE

Chapelle

La chapelle est dédiée à Saint Louis patron, de la famille royale. Elle est construite en 1882 en s’inspirant de la chapelle du château d’Ecouen. Un monument regroupe les cœurs des princes de la maison de Condé.

Galerie des batailles

Cette salle conçue au XVIII ème siècle par Jules Hardouin Mansart est la salle de réception des princes de Condé. Elle est décorée de 11 toiles qui mettent en scène les actions militaires du Grande Condé.

Cabinet des livres

Cet écrin est conçu par le duc d’Aumale, le plus grand bibliophile de son temps pour y abriter ses ouvrages les plus précieux. L’architecte Honoré Daumet mélange métal, bois et teinture. Le cabinet des livres comte 19 000 ouvrages dont 1500 manuscrits. Un de ses ouvrages le plus célèbre et précieux, est le manuscrit enluminé médiéval des très riches heures du duc de Berry.

Grande singerie

Elle est l’œuvre de Christophe Huet en 1737. Au XVII et XVIII ème siècle se développe le goût pour les décors asiatiques qui mettent en scène les singes, animaux exotiques afin de railler ses contemporains sous les traits de singes. Les décors représentent les cinq sens, les quatre partie du monde et le plafond, la chasse.

Galerie des cerfs

Elle est construite en 1875 pour servir de salle à manger de reception au duc d’Aumale. Au plafond on retrouve les armes des familles propriétaires du domaine de Chantilly. Les huit grandes tapisseries des Gobelins de la fin du XVII ème siècle sont des copies des chasses de la maison de Guise.

Les collections du musée Condé

De retour en France après son long exil en Angleterre, le duc d’Aumale décide de créer un espace dédié à ses somptueuses collections ( peintures, livres, objets d’art..) au cœur de son château . On découvre 550 tableaux disposés selon le leg du duc. Le musée Condé est après le Louvre, le premier musée de peintures anciennes. Le santuario accueille les chefs d’œuvres du musée : 40 enluminures de Jean Fouquet provenant du livre d’heures d’Etienne Chevalier, la madone de la maison d’Orléans et les trois grâces de Raphaël. Dans la grande galerie de peintures vous pouvez découvrir la dame au bain, du XVI ème siècle école Française ou le déjeuner d’huîtres de Jean François de Troy. Au sol de la rotonde, il y a une mosaïque provenant de Pompéi. Le portrait de Simonetta Vespucci de Piero di Cosimo et la madone de Lorette de Raphaël, sont aussi dans la rotonde. Le cabinet des Clouet est la collection de portraits peints Français du XVI ème siècle la plus importante au monde. Il est composé de 90 portraits de la Renaissance. Le musée Condé est avec le Louvre le seul musée à avoir trois œuvres du maître Italien Raphaël.

Appartement privé du duc et de la duchesse d’Aumale

Ils sont aménagés entre 1845 et 1847 au rez de chaussée du petit château. Les décors et meubles de stylé néo-renaissance et néo XVIII ème siècle sont l’œuvre d’Eugène Lami. Avec un guide vous découvrirez neuf pièces intimes. La petite singerie, boudoir du XVIII ème siècle peint par Christophe Huet avant la grande singerie est à mes yeux la plus belle de ces pièces. Le plafond de Guifard réalisé en 1878 représente les fables de la Fontaine. Ce sont les seuls appartements princiers de la monarchie de juillet encore conservés de nos jours.

Grande écurie

Ce sont les plus grandes écuries princières d’Europe. Elles sont construites au XVIII ème siècle par Jean Aubert pour Louis Henri de Bourdon. Les décors sont de style rocaille. C’est un véritable palais pour chevaux, deux nefs accueillent des stalles pour 240 chevaux de chasses sur 180 mètres de long.

Pour préparer votre visite au château de Chantilly rdv par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.