Basilique Saint Denis - Ile de France

La basilique cathédrale de Saint Denis est un haut lieu de l’histoire de France. C’est la nécropole des rois et reines de France avec plus de 70 monuments funéraires.

L’abbé Suger
1081 – 1151

C’est un fils de paysan. A l’âge de 10 ans, il devient oblat dans un monastère à Saint Denis de l’Estrée. Suger va étudier au côté du futur Louis VI. Par la suite, il devient prévôt dans un prieuré en Normandie. Il va être élu abbé de Saint Denis en 1122. L’abbé Suger sera un conseiller de Louis VI et de Louis VII. Il est nommé régent lors du départ de Louis VII pour le deuxième croisade en 1147. Son grand projet pour son abbaye est le remplacement du vieil édifice carolingien. Grâce à lui la basilique Saint Denis devient un chef d’œuvre de l’architecture gothique et une des plus puissantes abbayes du royaume.

# HISTOIRE

L’édifice se trouve à l’emplacement d’un cimetière gallo-romain, qui abrite la sépulture de Saint Denis, premier évêque de Paris, martyrisé vers 250. Le site devient rapidement un lieu de pèlerinage. Une basilique y est construite vers le IV / V ème siècle. Au fil des siècles, elle sera toujours agrandie. Dagobert en sera un bienfaiteur, il va choisir la basilique comme lieu de sépulture au VII ème siècle. Ensuite Pépin le Bref s’y fera sacrer roi de France en 754. Un monastère est alors fondé, il deviendra l’un des plus puissant du Moyen Age.

La basilique se développera pendant la période Carolingienne. Au XII ème siècle, l’abbé Suger va la reconstruire dans le style gothique. L’abbaye va devenir un chef d’œuvre d’architecture. Un siècle plus tard Saint Louis demandera de nombreux travaux. L’abbaye de Saint Denis abritait les «  regalia » symbole du pouvoir royal : sceptres, couronnes, mains de justice.. Utilisés pour le sacre des rois de France, qui avait lieu en général à Reims.

Après de nombreux siècles de tranquillité, la chute de la monarchie menace la basilique Saint Denis. En 1793, le projet est de détruire l’édifice. La convention paie un entrepreneur pour la détruire. Heureusement grâce à l’intervention de plusieurs personnages célèbres, 80 % des tombeaux sont sauvés. Pour des besoins de matériaux, afin de mener à bien des guerres, le toit en plomb et les tombeaux en métal sont fondus. A l’automne 1793, les dépouilles sont exhumées de leurs tombeaux et jetées dans des fosses communes du cimetière nord de l’abbatiale avec de la chaux. Il n’y a donc plus d’ossements dans les tombeaux.

La restauration du lieu va débuter avec Napoléon. Plus tard, Viollet le Duc participera à sa restauration au XIX ème, notamment avec le démontage de la tour nord qui avait été foudroyée. L’édifice sera une basilique dès l’époque Carolingienne et devient une cathédrale en 1966.

# LA VISITE
 Nécropole des rois et reines de France

La basilique Saint Denis est connue pour être la nécropole des souverains de France, chaque nouvelle dynastie sera inhumer ici. Au total, 42 rois, 32 reines, 63 princes et princesses et 10 grands du royaume reposent ici. Le premier roi à y être enterré est Dagobert 1er au VII ème siècle. Mais c’est avec Hugues Capet au X ème siècle, que les souverains y seront systématiquement inhumés, a quelques exceptions.

La basilique Saint Denis permet de découvrir l’évolution de l’art funéraire. Les tombeaux y sont nombreux, les plus monumentaux sont : celui de Louis XII et d’Anne de Bretagne, en forme de temple antique, décoré des 12 apôtres et des 4 vertus cardinales. Le tombeau d’Henri II et Catherine de Médicis d’inspiration Italienne est également imposant. Celui de François 1er et de Claude de France ainsi que trois de leurs enfants, représente un arc de triomphe, signe de redécouverte de l’Antiquité à la Renaissance. C’est l’œuvre de Philibert de l’Orme.

Crypte

C’est ici que se trouvent les vestiges du premier édifice. Il y avait le tombeau de Saint Denis et de deux de ses compagnons. Ensuite des aristocrates Mérovingiens se feront enterrer entre le V et VII ème siècle. La première personne de sang royal à y être inhumée sera la reine Arégonde, épouse de Clotaire, décédée en 565 ou 570. Dans la crypte se trouvent aussi les restes de Louis XVI et de Marie Antoinette. Les ossements qui furent exhumés pendant la révolution sont rassemblés par Louis XVIII dans l’ossuaire des rois.

Pour préparer votre visite à la Basilique Cathédrale Saint Denis rdv par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.