Abbaye Saint Sauveur de Charroux – Vienne

Dans le charmant village de Charroux se trouvent les vestiges de la puissante abbaye Saint Sauveur. La visite du monument dont il restent des bâtiments conventuels est plutôt bucolique.

L’abbaye est fondée dès le VIII ème siècle par le comte Roger de Limoges et son épouse Euphrasie d’Auvergne. Elle va bénéficier de la protection de Charlemagne. C’est une abbaye bénédictine qui suit la règle de Saint Benoît écrite au VI ème siècle. Charroux va accueillir cinq conciles, le plus important date de 989. C’est le 1er concile de la Paix de Dieu, les sujets abordés étaient la protection des biens et des populations en terre chrétienne.

L’édifice va être reconstruit à partir de 1017. Le pape Urbain II consacre l’autel en 1096. Charroux possédait une relique de la Sainte Croix. Ce sera un important lieu de passage sur la route de Saint Jacques de Compostelle.

L’abbaye a subi des dégradations lors de la guerre de Cent Ans. Mais c’est surtout lors des guerres de Religions en 1569 qu’elle va être saccagée et pillée. Avec les abbés commendataires nommés par le roi, il va y avoir des malversations. L’église vendue comme bien national en 1790 va être ruinée. Devenue une véritable carrière de pierres. L’abbé Loiseau de Grandmaison l’achète en 1801 et va sauver la tour lanterne. Prospère Mérimée va en interdire la destruction.

L’église est bâtie sur le même plan que le Saint Sépulcre de Jérusalem. Elle faisait 114 mètres de long, il en reste des traces archéologiques. La tour octogonale est construite au dessus de la crypte qui accueille les reliques , sur huit piliers. Elle se trouve sur la croisée du transept et au centre de la rotonde. La tour date de XI ème siècle, est dite : de Charlemagne, mais ne date pas du tout de son époque.

La salle capitulaire était le lieu d’organisation de la vie des moines et chaque jours ont lisait un chapitre de la règle de Saint Benoit. Elle est reconstruite à la fin du XV ème siècle avec une voûte sur six croisées d’ogives. On y apprécie des belles sculptures qui proviennent du triple portail gothique du XIII ème siècle. Au sol une plaque indique le tombeaux de treize religieux.

La salle du trésor présente des éléments de voussure et des chapiteaux du IX ème siècle qui proviennent de l’église romane. Dans une armoire se trouve les reliques qui composent le trésor de l’abbaye de Charroux. Le chauffoir servait pour les travaux d’écriture dans les abbayes dépourvues de scriptorium, c’était la seule pièce chauffée. Au XIX ème siècle il est transformé en chapelle.

Pour préparer votre visite à l’abbaye de Charroux rdv par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.