Article écrit dans le cadre de mon voyage à vélo sur la Véloscénie l’itinéraire grand spectacle. 

Abbaye du Mont Saint Michel

Le Mont Saint Michel est mondialement connu pour sa merveilleuse abbaye, chef d’œuvre architectural. De forme pyramidale, elle est bâtie autour d’un rocher granitique. Des cryptes composent une plate forme pour soutenir l’église. Le bâtiment dit « la merveille » du XIII ème siècle est le fleuron de l’architecture de l’abbaye.

# Un peu d’histoire

Des le VI ème siècle quelques ermites chrétiens vivent sur le rocher et construisent une chapelle. Mais la grande histoire de l’abbaye débute une nuit de l’an 708 quand l’évêque d’Avranches, Aubert, vit en songe l’Archange Saint Michel. Il lui demande d’élever une église en son honneur sur le rocher. Mais Aubert ne s’exécute pas, l’Archange lui apparut trois fois. Et la troisième fois, il lui perfore le crane avec son doigt pour vaincre son incrédulité.

Aubert construit alors une église sur le Mont Tombe, c’est une réplique du Mont-Gargan, un sanctuaire en Italie, ou serait apparu Saint Michel en 492. Il envoie deux clercs y chercher des reliques. Le village se développe en contre bas de l’abbaye. Au X ème siècle, elle devient le siège d’une abbaye bénédictine.

Le Mont Saint Michel devient un centre de pèlerinage majeur de la chrétienté médiévale. Grâce à ses remparts et fortifications il résiste à toutes les attaques alors que les anglais sont installés sur le rocher de Tombelaine, juste en face. Au XV ème siècle, arrive le régime de la commende ( l’abbé est désigné par le roi et plus élus par les moines ), un relâchement de la vie monastique va se faire ressentir. En 1622, il y a un nouvel élan spirituel et intellectuel avec l’arrivée de moine de la congrégation de Saint Maur.

Lors de la révolution les communautés religieuses sont dissoutes et l’abbaye devient une prison jusqu’à 1863. Suite à son classement au titre des Monuments Historiques, des grandes restaurations et mises en valeur sont menées. L’abbaye du Mont Saint Michel retrouve sa vocation en 1969 quand une communauté religieuse revient s’y installer.

# L’église abbatiale

L’église est construire de 1023 à 1085 sur une plate forme composée de trois cryptes. Mais elle s’écroule en 1421 et va être reconstruite en gothique flamboyant. Le nef romane date du XI et XII alors que le chœur gothique date du XV et XVI ème siècle. Après un incendie au XVIII ème siècle qui détruisit 3 travées de la nef, une façade classique est érigée.

Le clocher néogothique est érigé en 1897 avec une statut en cuivre doré de l’archange Saint Michel.

# Le cloître

Le cloître est un lieu de prière et de méditation mais c’est aussi un lieu de circulation entre les différents bâtiments de l’abbaye. Il se trouve sur le bâtiment dit de la «  Merveille » qui date du XIII ème siècle. Les décors sculptés sont magnifiques et une baie centrale donne directement sur la mer. Le cloître de l’abbaye est encore un cloître charpenté. 

# Le réfectoire

Dans le réfectoire du XIII ème, les moines prennent leurs repas en silence mais l’un d’entre eux fait la lecture. Deux baies sur le pignon oriental et 59 fenêtres sur le mur gouttereaux éclairent d’une douce lumière cette pièce.

# La salle des Hôtes

Sous le réfectoire des moines, cette salle du XIII ème siècle servait pour la réception des rois et des nobles. De nombreux rois sont venus entre le milieu du XIII ème et le XVI ème siècle : Saint Louis, Philippe IV le Bel, Louis XI, François 1er…

# La crypte des gros piliers

Cette crypte du XV ème siècle est construire dans le but de soutenir le cœur gothique de l’abbatiale. Dix piles monocylindriques de cinq mètres de circonférence sont disposées en demi cercle.

# La chapelle Saint Etienne

Elle est située entre l’infirmerie, effondrée au XIX ème siècle, et l’ossuaire. La chapelle Saint Etienne date du XII et XIII ème siècle, elle était une chapelle funéraire.

# Le promenoir des Moines

La fonction de cette longue salle à double nefs est encore aujourd’hui un mystère. Les voûtes sur croisées d’ogives datent de la fin du XII et du XIII ème siècle. Elles annoncent l’arrivée de l’art gothique.

# La salle des Chevaliers

Cette impressionnante salle est édifiée pour porter le cloître au XIII ème siècle. Elle est divisée en quatre nefs par trois rangées de colonnes. C’était la salle de travail et d’étude des moines. Aujourd’hui les manuscrits de l’abbaye, dont de nombreux datent de l’époque romane sont conservés à Avranches. Seulement 199 ouvrages nous sont parvenus. Il est possible de les découvrir au scriptorial d’Avranches, le musée des manuscrits du Mont Saint Michel.

Pour préparer votre visite à l’abbaye du Mont Saint Michel rdv par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.