Article écrit dans le cadre de mon voyage à vélo sur l’itinéraire l’Indre à vélo

Abbaye de Déols - Indre

L’abbaye de Déols fût pendant sa période de gloire l’église la plus grande et importante du Berry. L’édifice roman disposait d’un décor très riche.

La première abbaye est construite en 917, après s’être enrichie, elle est reconstruite au XI ème siècle pour être par la suite agrandie. Le seigneur de Déols la fait construire sur le même modèle que Cluny. C’est d’ailleurs deux moines de cette abbaye qui viendront dirigé Déols. Ensuite elle va se détacher de Cluny. L’abbaye de Déols va être placée directement sous l’autorité du pape. Elle aura environ 150 prieurés ou églises dépendantes. La nef faisait 113 mètres de long pour 29 de large.

Aujourd’hui il  ne reste du monastère bénédictin que des vestiges qui datent du XII ème au XIV ème siècle. Des sept clochers que Déols avait il n’en reste qu’un. Lors des Guerres de Religions des protestants saccagent l’abbaye. Alors qu’elle tombe en ruine les moines quittent Déols petit à petit. Le prince Henri de Bourbon de Condé va demander au roi Louis XIII et au pape l’autorisation de séculariser l’abbaye. Elle va devenir une grande carrière de pierres. Au milieu du XVIII ème, siècle le dernier clocher est épargné car il sert de repère pour la construction de la nouvelle route qui va de Chateauroux à Issoudun.

Il est possible de faire la visite avec une tablette pour se projeter en 3D dans l’église disparue. Cet outil permet vraiment de réaliser la splendeur de l’abbaye. Au pied du clocher il y a un jardin médiéval. Il est possible de monter d’y monter. Depuis ses 42 mètres la vue sur les restes de l’abbaye est vraiment belle.

Lors de la visite guidée, on découvre une cave située sous le transept avec des restes d’un absidiole qui datent du XI ème siècle donc du premier ou deuxième édifice. Il est aussi possible de voir la salle du trésor, c’est une crypte qui était reliée à la chapelle des abbés par un couloir. Sous le sol des dalles s’ouvrent sur des coffres ou étaient cachés les actes de propriétés et les reliques en périodes d’incertitudes. Dans le musée lapidaire de beaux vestiges de l’abbaye sont présentés : chapiteaux, tympans, et même un gisant retrouvé dans une cave. De plus par le musée il est possible d’accéder au cloître.

Pour prépare votre visite à l’abbaye de Déols rdv par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.