Commanderie d’Arville – Loir et Cher

Située dans le Perche, la commanderie d’Arville est une des plus anciennes commanderies templières et des mieux conservées en France. C’est un lieu de patrimoine unique dans la région Centre Val de Loire.

Aucun document sur la fondation de la commanderie ne nous sont parvenus mais elle date probablement des premiers temps de l’ordre. Plusieurs chartes font allusion à Arville dès le début du XII ème siècle. Par le biais de commanderie en Occident, le temple réuni des moyens financiers pour préparer et réaliser des expéditions en Orient. On dénombre environ 1200 commanderies en France. Ce sont des centres de productions, de recrutement et de retraite. Au final les commanderies sont des exploitations agricoles. Ici à Arville on pratique l’élevage, la culture de la terre et la production de laine.

Il y avait toujours une chapelle ou église et souvent quelques fortifications. Comme dans chaque ordre monastiques les templiers faisaient vœux de pauvreté, chasteté et d’obéissance. Cependant il y avait plusieurs catégories de frères qui bénéficiaient de dérogation à la règle.

A la dissolution de l’ordre du temple en 1312, Arville passe aux mains des hospitaliers. En 1495 alors, en mauvais état les bâtiments sont modifiés. Au XVI ème siècle , ce sont les chevaliers de Malte, nouveau nom des hospitaliers qui prennent possession des lieux jusqu’à la révolution. Ensuite plusieurs famille occupent la commanderie coupée en différents lots. Aujourd’hui l’ensemble est réuni autour d’un lieu de visite.

La base de l’impressionnant porche d’entrée date de l’époque des templiers au XII ème siècle. Mais les tourelles datent du XV et XVI ème siècle époque des hospitaliers. Elles sont toutes les deux couvertes avec des bardeaux ( tuiles de châtaigné ).

Les communs sont construits le long du ruisseau : le Couëtron en pierre de grison, silex et brique. A l’intérieur vous pouvez découvrir dans 7 salles, un centre d’interprétation de l’histoire des templiers et des croisades.

L’église Notre Dame – Saint Louis est avec la base du porche, le plus vieux bâtiment du site. Elle est de style roman avec un clocher mur composé de 3 arcades. C’est surprenant pour la région. La nef rectangulaire est surmontée d’une voûte lambrissée en châtaigné, date du XVI ou XVII ème siècle. C’était la chapelle des templiers, on y célèbre prières, messes et l’arrivée de nouvelles recrus.

La grange aux dîmes était le lieu de stockage des productions agricoles de la commanderie. Elle servait aussi d’entrepôt pour les produits issus de la dîme. La charpente en châtaigné date du XVI ème siècle.

Le pigeonnier de la maison d’Arville nous prouve qu’elle était un véritable domaine seigneurial. Il est construit entre la fin du XV ème et le début du siècle suivant. L’édifice est composé de 1495 boulins, sa charpente est en chêne et châtaigné.

Un jardin d’inspiration médiévale composé de quatre carrés avec des plantes médicinales et utilitaires est également à découvrir.

Pour préparer votre visite à la commanderie d’Arville rdv par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *