Château de Chaumont sur Loir - Loir et Cher

Le château de Chaumont sur Loire date du XV ème siècle et sera réaménagé au XIX ème siècle. Il domine fièrement la Loire. Le monument est connu pour ses célèbres propriétaires, son festival des jardins et sa saison d’art.

# HISTOIRE

L’édifice est fondé en l’an mil par le comte de Blois, Eudes 1er afin de surveiller la frontière de son comté et celui d’Anjou de Foulque III Nerra. Le chevalier Normand Gelduin reçoit le château. L’héritière de son fils, épouse en 1054 Sulpice 1er d’Amboise. Le château de Chaumont sur Loire va rester pendant cinq siècles dans la famille d’Amboise. En 1465, le roi Louis XI fait raser et brûler le monument afin de punir Pierre 1er d’Amboise de son implication dans la ligue du bien public. Il sera restitué lors de son retour en grâce. Avec son fils : Charles 1er. Ils vont reconstruire le château : aile nord ( aujourd’hui disparue ), aile ouest et tour d’Amboise. Charles II continue les travaux avec la chapelle, l’aile Est, la tour saint Nicolas, le châtelet d’entrée, l’aile sud et l’escalier d’honneur.

Catherine de Médicis achète l’édifice en 1550. Le domaine lui apporte des revenus importants : péage sur la Loire, nombreuses terres agricoles. C’est ici que son astrologue Ruggieri lui prédit la fin de la dynastie des Valois. Au décès de son époux : Henri II , elle contraint sa favorite Diane de Poitiers à échanger Chenonceau contre Chaumont sur Loire. Cette dernière poursuit les travaux et le château va avoir son aspect actuel.

Jacques Donatien Leray, qui a fait fortune dans la négoce, achète le château en 1750. Il va terminer l’aide sud et détruire l’aile nord qui permet d’avoir une vue sur la Loire. Jacques va fonder deux manufactures sur le site. Il s’installe en Amérique. Son ami Germaine de Staël, viendra séjourner à Chaumont sur Loire pendant son absence, lors de son exil par Napoléon. Elle recevra de nombreux hôtes célèbres. En 1833, le château devient la propriété du comte d’Aramon.

L’héritière de la raffinerie de sucre Say, Marie Charlotte Constance Say achète le château en 1875. Elle épouse le prince Henri Amédéé de Broglie. Ils font transformer le château pour la réception et avoir plus de confort. La restauration sera l’œuvre de l’architecte Paul Ernest Sanson. Henri Duchêne, l’architecte paysager, créé le parc à l’anglaise en 1880. A l’origine, il se trouvait 113 maisons à la place du parc. Henri Amédée de Broglie, les achète et les détruit. Il finance la reconstruction du village en bord de Loire. Le couple recevra beaucoup de souverains d’Europe et d’Orient. Marie Charlotte Constance Say fait faillite. L’état l’exproprie en 1937. Aujourd’hui, il est la propriété de la région.

# VISITE

La visite des appartements dits «  historiques «  permet de découvrir le 1er étage de l’aile Est qui est aménagé à la fin du XIX ème siècle par la princesse et le prince de Broglie en souvenir des prestigieux propriétaires du château de Chaumont sur Loire : Charles II d’Amboise, Catherine de Médicis ou Diane de Poitiers.

Chambre dite de Ruggieri

Cosimo Ruggieri était un astrologue de la reine Catherine de Médics. On a nommé cette chambre ainsi, car sur le manteau de la cheminée polychrome du XVI ème siècle, se trouve la lettre delta ainsi que trois cercles ou trois lunes pleines qui font référence à un signe cabalistique de l’astrologue. Mais tout cela peut aussi être une évocation de Diane de Poitiers. Les deux tapisseries sont du XVII ème siècle, la plus grande représente le cortège triomphal de Pompéé.

Chambre dite de Catherine de Médicis

C’était une chambre d’apparat qui dispose d’un accès direct à la tribune pour suivre les offices. On trouve la plus ancienne tapisserie du château. Elle provient de Tournai et date du XV ème siècle : c’est l’histoire de Persée et Pégase. La seconde tapisserie des Flandres date du XVI ème siècle. Elle représente l’histoire de David et Abigail. Le lit du XIX ème siècle est de style Henri II. Il est finement sculpté. Une chaise du XVI ème est décorée de deux licornes. Dans cette chambre nous découvrons une collection de médaillons en terre cuite de l’Italien Jean Baptiste Nini. Elle est composée de 70 médaillons et 8 moules du XVIII ème siècle. Ce sont des portraits de nombreuses personnes célèbres de l’époque. La collection est la plus importante et la plus prestigieuse du monde.

Salle du conseil

Le carrelage de Majolique date du XVII ème siècle. Il est acheté par les Broglie à un palais Sicilien. La tenture des planètes et des jours date de 1570. Elle est tissée à Bruxelle. Les huit tapisseries ont pour thème l’astrologie. C’est également un achat des Broglie. Chaque poutre est décorée d’un blason : les Chaumont d’Amboise, les Broglie ou la royauté Française.

La visite des appartements privés permet de découvrir les pièces aménagées par les Broglie,qui bénéficient du confort moderne.

La salle à manger

Elle est aménagée au début du XIX ème siècle en remplacement de la cuisine et office des serviteurs. La salle à manger s’inspire des style du XV et XVI ème siècle avec le plafond polychrome. La cheminée néogothique est l’œuvre d’Antoine Margotin. Les sublimes sculptures reprennent le répertoire sculpté des façades. Une tapisserie du XVI ème représente le jugement de Paris et la seconde du XVII ème l’histoire d’Énée.

Bibliothèque

A l’époque des Broglie, 160 casiers comportaient 4000 livres mais ils furent vendu en 1938 par la princesse d’Orléans Bourbon. Les casiers sont détruits dans l’incendie de 1957. Aujourd’hui le mobilier est d’époque Napoléon III et le meuble bibliothèque en deux corps date du XIX ème siècle. Il est dans le goût de la Renaissance. Deux belles tapisseries d’Aubusson du XVII ème racontent deux épisodes de la vie d’Alexandre le Grand.

Petit salon

Cette pièce était une chambre au XIX ème siècle. Le mobilier d’époque Empire est estampillé Pierre Benoit Marcion.

Salle de billard

Le décor du plafond polychrome s’inspire de la Renaissance mais date de la fin du XIX ème siècle. Les deux tapisseries Bruxelloise du XVI ème siècle racontent la vie d’Hannibal.

Grand salon

Il est aménagé au milieu du XIX ème siècle à l’extrémité de l’aile Ouest et bénéficie d’une très belle vue sur la Loire. La cheminée polychrome du XIX ème est décorée du porc-épic, emblème de Louis XII. Le mobilier est d’époque Napoléon III ou de la fin du XIX ème siècle. Il recréé l’atmosphère raffinée du salon de la princesse de Broglie.

# FESTIVAL INTERNATIONAL DES JARDINS 

Le domaine de Chaumont sur Loire est le premier centre d’art et de nature, entièrement dédié à la relation entre nature, culture, la création artistique et l’intervention paysagère, le patrimoine et le contemporain. Chaque année, le monument accueille le festival des jardins, c’est un haut lieu de l’invention jardinistique et de la création paysagère. Il y a également dans le château, les dépendances et le parc, une saison d’art.

Pour préparer votre visite au domaine de Chaumont sur Loire rdv par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.