Château du Plessis Macé – Anjou

Le château du Plessis Macé est un superbe exemple d’architecture Angevine qui mêle tuffeau et ardoise. C’est un témoin de l’évolution de l’édifice du Moyen Age vers une résidence de plaisance.

# HISTOIRE

A l’emplacement du donjon se trouvait au XI ème siècle un château à motte construit par Raymont 1er . C’est une tour en bois élevée sur une motte entourée d’une palissade et de douves. Il reste uniquement la motte. Au XIII ème siècle, un château en pierre est édifié. Lors de la guerre de Cent Ans, les Anglais ont pris le monument. Pour le récupérer les Français sont obligés de l’endommager.

Au XV ème siècle Louis de Beaumont, chambellan de Charles VII, conseiller de Louis XI et sénéchal du Poitou arrive au château. Il va reconstruire l’édifice de 1451 à 1474. La forteresse médiévale devient une demeure de plaisance. Il va aussi faire reconstruire le donjon sur le même emplacement. Le logis et les communs sont édifiés. Le monument est protégé par la porte de la ville et la porte des champs. Le donjon est abandonné au début du XVI ème siècle et tombe en ruine.  Il n’avait plus d’utilité suite au rattachement de la Bretagne à la France.

Au début du XVI ème siècle, la fille de Louis de Beaumont épouse Eustache du Bellay. Ils seront les grands parents du poète Joachim du Bellay. Ensuite les seigneurs de Serrant deviennent propriétaires du Plessis Macé. Ils feront du château une exploitation agricole du XVII au XVIII ème siècle. La Révolution épargnera le château grâce à sa vocation de ferme. Au XIX ème siècle, la comtesse Sophie Walsh de Serrant s’installe ici et réhabilite complètement le monument. A la fin du siècle le château est vendu au directeur des archives de France : Charles Victor Langlois. Son fils fait don de l’édifice en 1967 au département du Maine et Loire.

# VISITE

Chapelle

Elle date de 1472, la tribune et l’autel sont d’origine. Les stalles sont du XVII ème siècle. La magnifique tribune en chêne de style gothique flamboyant date du XV ème siècle. Le vitrail va être détruit à la Révolution. Une nouvelle œuvre est faite en 1987 et retrace l’histoire du château.

La visite de l’intérieur est guidée mais les photos sont interdites. Vous pourrez découvrir salle à manger, salon, bibliothèque et chambre. Il y a aussi le chemin de ronde du bâtiment des communs.

Pour préparer votre visite au château du Plessis Macé rdv par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.