Château des Grotteaux - Loir et Cher

Bordé par le Cosson, le château des Grotteaux est un magnifique édifice de style Louis XIII. Le monument est composé d’un corps central avec deux pavillons aux extrémités et de hauts toits en ardoise. Il détient le surnom du « plus petit des grands châteaux ».

# HISTOIRE

Deux monolithes sont présents sur le site, ce qui atteste d’une occupation très lointaine. Le domaine est déjà mentionné au XIV ème siècle. Le château actuel est construit en 1620 pour Guillaume Ribier sur des fondations plus anciennes comme l’atteste les caves voûtées. Il pense son château comme un écrin pour sa grande bibliothèque. Guillaume Ribier est issu d’une famille de magistrats et administrateurs du territoire. Il est magistrat à Blois et il dirigera le conseil de Blois. Guillaume est député du tiers. Le roi Louis XIII l’apprécie et lui proposera trois fois d’être ministre. Richelieu viendra même en personne lui faire la proposition. Ribier refusera toujours car il préfère un poste avec des fonctions locales. Avant son décès, il cède en 1659 le château à Nicolas Chauvel, le neveu de son successeur à la présidence de Blois. Sa bibliothèque est dispersée en deux lots : un au cardinal de Mazarin et l’autre chez le Tsar de Russie Alexis 1er .

En 1760, la famille de Lenfernat fait construire dans la continuité du château, un pavillon. Un peu plus tard sous le directoire, Charles Joseph Bagieu, régisseur de la grande armée va recevoir de Napoléon Bonaparte des graines et plantes pour les acclimater aux Grotteaux. L’orangerie est construite à cette époque. Aujourd’hui le monument propose des chambres d’hôtes et des visites en période estivale. Il a bénéficié d’une très grande restauration en 2015 par les propriétaires actuels.

Le parc de 33 hectares clos de mur est magnifique ! On y retrouve de nombreuses essences d’arbres remarquables. Il y a même un pont Eiffel.

# LA VISITE

La visite guidée vous fera découvrir le parc et ensuite les trois pièces du rez de chaussée. Nous devons les décors intérieurs à Jean Mosnier artiste de Blois, apprécié par Marie de Médicis. Il peint les boiseries et les plafonds à la Française. Dans la salle à manger, on découvre un imposant poêle qui nous rappelle celui du château de Chambord. Le maréchal de Saxe fera installer à Chambord des poêles. A la Révolution, ils seront vendus et Mr de Lenfenart le propriétaire des Grotteaux en achète un. Il l’installe dans la salle à manger et y reste environ 100 ans. Les propriétaires du château l’offre au comte de Chambord qui va en faire une réplique plus petite en faïence par les ateliers Blésois d’Ulysse Besmond et l’offre aux Grotteaux.

Pour préparer votre visite au château des Grotteaux rdv par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.