Que faire en Normandie entre Seine Maritine et Eure

Entre Seine Maritime et Eure, je vous emmène avec moi à la découverte du patrimoine de Normandie.

Château d’Harcourt

 Au milieu d’un arborétum remarquable, se cache un imposant château médiéval : le château d’Harcourt. L’édifice présente deux visages totalement différents : la façade Ouest, représente  la féodalité dans son idéal, et la façade Est : la sobriété classique du XVII ème siècle. Le château est classé Monument Historique en 1862, et appartient au conseil général de l’Eure depuis 1999.

L’origine du château date de la fin du XI ème siècle, il n’en reste que la structure générale du site : haute cour et basse cour, fossé sec. La façade médiévale va prendre  l’aspect que l’on connait au XIII-XV ème siècle. Il faut franchir deux fossés pour atteindre l’entrée du château. A la fin du XVII ème siècle, les fortifications entouraient entièrement l’édifice. Un changement de style s’opère à cette même époque, le château devient un demeure d’habitation austère et humble. Sur le côté Est, les fossés sont comblés et les murs d’enceintes rasés, les pierres vont servir à la façade Est du château.

Le châtelet avec ses deux tours jumelles, permet sous son passage voûté, d’accéder à la basse cour. Dans la cour, on découvre un puits de 66 mètres de profondeur creusé à même la roche au XII ème siècle, la roue en bois date du XIV ème siècle. Le château est abandonné au XVIII ème siècle. L’académie de l’agriculture en devient la propriétaire en 1827, et ouvre au public en 1968. Le château sera progressivement dégagé de la végétation.

L’arboretum : Les premières plantations sont faites par Louis Gervais Delamarre à partir de 1804. Sur 11 hectares, il y a 500 espèces d’arbres aux essences variées. Certains arbres ont entre 150 et 200 ans, et font plus de 40 mètres de haut. Dans l’arboretum 9 arbres sont classés Arbres Remarquables de France et le jardin classé Jardin Remarquable.

Abbaye de Jumièges

 Dans la vallée de la Seine, les vestiges impressionnants de Jumièges m’ont fascinée. L’abbaye est la propriété du département de la Seine Maritime. Jumièges est le plus ancien monastère bénédictin de la Normandie. Il fût fondé en 654 par St Philibert. Mais la vie religieuse fût vite stoppée en 841 par les invasions des vikings. A partir du XI ème siècle, l’abbaye va se développer, c’est à cette période que l’abbatiale Notre Dame sera reconstruite. La prospérité économique du monastère va permettre de nouvelles constructions en permanence. L’abbaye est un chantier à ciel ouvert.

Après la guerre de 100 ans, une rupture va se créer : pendant l’occupation anglaise les religieux quittent les lieux, au XVII ème siècle, la congrégation de Saint Maur s’installe . Pendant la révolution, l’édifice sera vendu comme bien national, et devient une carrière de pierres pendant 25 ans. C’est au XIX ème siècle, que le monument sera redécouvert. La destruction va être arrêtée et la conservation va pouvoir débuter.

L’église fût construite entre 1040 et 1066 dans un style roman normand. Ses deux tours, font 46 mètres de hauteur, si l’on regarde attentivement, on remarque que les deux sommets sont asymétriques. Le logis abbatial, a été construit à la fin du XVII ème siècle dans un style classique, pour être la demeure des abbés commendataires. Il abrite les collections lapidaires de Jumièges et des expositions temporaires. La Porterie est le porche d’entrée du monastère. Il fût construit au XIV ème siècle dans un style gothique. Le parc clos fait 14 hectares, l’ancien jardin monastique, a été transformé au XIX ème siècle, en un parc à l’anglaise pour mettre en valeur les ruines.

Manoir de Villers

 Le long des boucles de la Seine, j’ai visité un beau manoir à colombages. Le manoir a été construit entre le XV et le XIX ème siècle. En 1581 c’était une maison de maître. Au fil des siècles il devient le grand manoir néo-normand que nous découvrons aujourd’hui. Dans son parc de 4 hectares, la chapelle et le petit chalet se visitent.

Vernon : Le vieux Moulin

 En plein centre ville, j’ai été étonnée de découvrir ce superbe ancien moulin à Blé, construit sur les piliers du pont médiéval. Il fonctionnait grâce au courant de la Seine. Sa construction date de l’époque de Philippe Auguste , au XIII ème siècle. C’est au XVII ème siècle que le premier bâtiment à pans de bois est construit, il fût reconstruit au fil des destructions. Au XVIII ème, ce sont six moulins à blé qui fonctionnent, mais la construction d’un barrage en 1849 sonne l’arrêt des moulins.

Vernon : Château de Tourelles

 La forteresse est construite à partir du XIII ème siècle pour protéger l’entrée du pont médiéval . En 1765, une minoterie est créée, le blé est moulu par les meuniers du pont et la farine est conditionnée au château.

Lyons La forêt

Au cœur d’une forêt, Lyons La Forêt est un village classé parmi les Plus Beaux Villages de France. Son typique bourg normand, avec ses maisons à colombages, halle ( du XV – XVIII ) est charmant. Lyons était la capitale d’un petit pays forestier, il est un domaine de chasse réputé. Le village sera cité royale au moyen âge, puis sous le règne de Charles IX et de sa mère Catherine de Médicis et plus tard de Louis XIV. Lyons La Forêt à échappé aux attaques du temps, il sera redécouvert à la belle époque.

Rouen 

Rouen est la préfecture de la Seine Maritime. C’est en 1204, après la prise de Rouen par Philippe Auguste, que la Normandie reviendra au royaume de France. Pendant la guerre de 100 ans, Henry V roi d’Angleterre rattache Rouen à l’Angleterre. C’est dans cette ville que Jeanne d’Arc fût brûlée vive en 1431. Le roi de France reprend la ville en 1449. Rouen fait parti du réseau des villes  » Pays d’art et d’histoire ».

Vous pouvez retrouver mon article dédié à Rouen par ici

Château Gaillard 

En 1196, Richard Cœur de Lion, roi d’Angleterre et duc de Normandie, s’empare du site des Andelys. Il construit en 2 ans ( 1196 – 1198 ) une forteresse qui domine de 100 mètres la Seine, pour couper les voies fluviales entre Paris et Rouen. Richard Cœur de Lion fortifiera une île au pied de la forteresse, et entoura le village de murailles et de douves.

En 1199, Richard Cœur de Lion meurt, son frère Jean sans Terre lui succède. Le roi de France Philippe Auguste va saisir cette opportunité, et commence en 1203, le siège du château Gaillard, qui va durer 1 an. L’attaque est lancée en 1204, le duché de Normandie est rattaché au Royaume de France. Par la suite pendant la guerre de 100 ans, le château subira 4 sièges entre 1417 et 1449. Henri IV autorisa la démolition de la forteresse, le ordres religieux vont prélever les pierres du château pour la construction de leurs bâtiments entre 1603 – 1610. Fort heureusement le donjon et son enceinte sont exclus. En 1630, Louis XIII et Richelieu décide l’abaissement de la hauteur du donjon et de son enceinte d’un tiers. Le château est classé Monument Historique en 1862. Entre 2006 et 2013, il va bénéficier d’importantes restaurations.

L’architecture de son donjon lui donne un charme fou. Sa 3 ème enceinte est dite  » festonnée », c’est en fait plusieurs demies tours pleines, encastrées dans le mur de rempart. Il est conçu pour résister à de lourds projectiles et ne laisse aucun angle mort.

Giverny : Fondation Claude Monet

 Claude Monet, célèbre peintre impressionniste, vécut de 1882 à 1926 à Giverny, soit la moitié de sa vie. Sa demeure et les jardins sont aussi son œuvre . Le jardin est superbe, très coloré et avec une abondance de plantations, il est identique à l’époque du peintre. C’est son fils, qui lègue la propriété en 1966 à l’académie des beaux arts, elle deviendra fondation Claude Monet en 1980. J’ai été un peu déçue, car le lieu est hyper touristique, même hors saison et en semaine.

Pour préparer votre séjour en Normandie rdv par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.