Marie Galante

L’île de Marie Galante est surnommée la grande galette, à cause de sa forme circulaire et peu de relief. Elle offre une vision de la vie authentique des Antilles, où le temps s’est arrêté. Marie Galante fait 150 m², son point culminent est à 204 mètres. Elle est connue pour la culture de la canne à sucre, mais les premières cultures sur l’île ont été le tabac, le café, le coton, et le cacao. L’île sera colonisée à partir de 1648 et c’est à ce moment là que la culture de la canne commença. Avec l’explosion de cette culture l’île aura jusqu’à 106 moulins.

Habitation Rousse-Trianon : Les ruines de Roussel-Trianon sont visibles depuis la route. L’habitation sucrerie est fondée au XVII ème siècle, et sera en activité jusqu’au XIX ème siècle. Elle est mentionnée dès 1668, en 1734, l’habitation devient conséquente, elle comprend des champs de canne, maison de maître, moulin, sucrerie, distillerie. En 1860, elle sera la première usine de l’industrie du sucre à se moderniser. Mais elle ferme en 1874 au profit de la sucrerie de Grande Anse.

Plage de la Feuillère : Elle se situe à Capestere, c’est une des plus belles plages de l’île avec des cocotiers et une eau turquoise.

Moulin de Bezard :  Ce moulin sera actif de 1814 à 1941 pour le broyage de la canne. Il préserve son toit pointu, son mécanisme et son gouvernail ( pour orienter les ailes en fonction du vent ). Il sera classé Monument Historique en 1970.

Gueule Grand Gouffre : C’est un site naturel imposant, le gouffre s’ouvre sur la mer par une arche. La forme de la roche est due à la houle. La falaise fait 30 mètres de haut, et le gouffre 50 mètres de diamètre.

Habitation Murat :  C’est aujourd’hui un écomusée sur Marie Galante. La sucrerie sera fondée au XVII ème pour être abandonnée au XIX ème siècle. Elle sera la 1er sucrerie de l’île mais aussi la plus importante. En 1839, 207 esclaves y travaillaient. Une habitation sucrerie était un domaine agricole autonome avec ses champs, maisons et ses bâtiments d’exploitation. Elle dispose d’installations nécessaires à la transformation de la canne à sucre et à la distillation des sous produits en alcool. Après son abandon, un projet d’hôtel n’a pas abouti. En 1983 le conseil général achète l’habitation Murat. Et y réalise entre 2009 et 2012 d’importants travaux.

Mes autres articles sur la Guadeloupe

Grande Terre

Basse Terre

Terre de Haut

Pour préparer votre visite à Marie Galante et en Guadeloupe rdv par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *