Journée en Eure et Loir - Perche

C’est lors d’une belle journée d’octobre que je suis partie à la découverte de l’Eure et Loir, invitée par l’agence de développement touristique d’Eure et Loir, pour un instameet. Au programme : le château de Villebon, un déjeuner à l’auberge de Thiron Gardais , puis une visite du Collège Royal et Militaire de Thiron Gardais et pour finir la journée, une balade à vélo électrique à travers le Perche.

Château de Villebon

C’est avec le propriétaire Monsieur de la Raudière, que nous avons visité le château. La chapelle et le château sont classés Monument Historique depuis 1927. Le château fort en briques, est construit en 1391 pendant la guerre de 100 ans, pour défendre la France contre l’Angleterre. A la renaissance, les fenêtres à meneaux sont ouvertes, et la cour intérieure sera redessinée. La forteresse se transforme en demeure de plaisance. La chapelle est construite à la renaissance. C’est le seul lieu de culte du village. Elle est à la fois chapelle seigneuriale et paroisse du village. Deux messes y sont célébrées par an. L’architecture en forme carrée du château, composée de six tours crénelées, entourées de douves en eau est vraiment particulière. Durant sa longue histoire Villebon va connaître deux ventes ( 1607 au Duc de Sully et en 1812 au Pontoi Pontcarré ). C’est la raison de son exceptionnel état de conservation. Au XVII ème siècle Richelieu fait dé-créneler la plupart des forteresses de France, mais Villebon va y échapper grâce à son propriétaire le Duc de Sully ( ministre
d’Henri IV ).

Le château de Villebon va recevoir de nombreux rois et chefs d’état : Charles VI, Charles VII, Louis XI, François Ier, Henri IV, Stanilas Leczinski, Paul Deschannel, le Général De Gaulle, Valery Giscard d’Estaing. Au XIX ème siècle, Théophile de Pontoi-Pontcarré, va construire l’orangerie et les écuries.

Collège Royale et Militaire de Thiron Gardais 

Un beau jardin, une abbaye, et un ancien collège royal : bienvenue à Thiron Gardais !

Tout commença en 1114 l’ermite Bernard de Ponthieu, fonde l’abbaye de la Sainte Trinité de Tiron. Elle deviendra vite un haut lieu de la spiritualité dans le Perche. Le roi Louis VI le gros, accorde à l’abbaye en 1122, la protection royale ainsi que de
nombreux privilèges. L’abbaye rayonnait au fil des siècles sur
22 abbayes sœurs et plus de 100 prieurés de l’ordre bénédictin de Thiron jusqu’à son déclin au XVI ème siècle.

Henri de Bourbon Verneuil, devient le nouvel abbé commendataire en 1630. Il fît venir les bénédictins de la congrégation de St Maur pour y fonder un collège. Les élèves viennent du Perche, de la Beauce, de Paris et des provinces voisines. Louis XIV ordonne en 1776, la création de 12 collèges royaux et militaires de France. Le collège de Thiron sera une école préparatoire des cadets à l’école Royale et Militaire de Paris.

C’est en 2013 que notre défenseur du patrimoine Stéphane Bern achète le monument au conseil départemental. Il entreprend la restauration du collège royal ( qui n’avait pu être faite auparavant, faute de moyen ) selon les méthodes traditionnelles. Les travaux dureront deux ans et demi, et 50 artisans de la région interviendront. La demeure privée de M Bern est fermée à la visite, mais dans d’anciennes salles de classes, un musée a été crée. Il retrace avec des documents et objets l’histoire de ce lieu. 

Je suis contente d’avoir découvert cet endroit, car l’une de ses abbayes sœurs : l’Abbaye Royale Saint Michel du Bois Aubry, a une grande place dans mon cœur.

Merci à l’agence de développement touristique d’Eure et Loir pour l’organisation de cette belle journée !

Pour préparer votre visite au château de Villebon rdv par ici

Pour préparer votre visite à l’abbaye de Thiron Gardais rdv par ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.